avec le soutien de

Échanges pour une Terre Solidaire, 2, rue de l'Ecu / 60700 Pont Sainte Maxence

Interview d’Evelyne Journaux de l'ADEME

9 Jan 2017

 

Nous l’avons sollicitée car au sein de l’ADEME Hauts de France, elle a en charge l’alimentation durable (gaspillage alimentaire, circuits courts, saisonnalité, transport des denrées,…) sur toute la chaine alimentaire.

 

1. Pourquoi l'alimentation durable est-elle importante selon vous ?

La demande alimentaire va fortement augmenter due notamment à l’évolution démographique mondiale et la hausse du niveau de vie des pays émergents. L’alimentaire génère des impacts environnementaux importants : à titre d’exemple, le quart des gaz à effet de serre que nous produisons provient de la production, la distribution et la consommation alimentaire. Donc il me semble important que tous les acteurs soient conscients de cet impact, d’une part et que nous travaillions tous pour réduire les impacts environnementaux de l’alimentation, de manière convergente avec les autres enjeux de durabilité. Le rôle de l’ADEME est d’améliorer la compréhension et la visibilité de ces enjeux et de mettre en avant les leviers d’action possibles sur l’ensemble de la chaîne alimentaire.

 

2. Pouvez-vous citer une action en lien avec l'alimentation durable particulièrement intéressante ou dont vous avez fait l'expérience ?

 

Plusieurs opérations menées par l’ADEME Hauts de France sont intéressantes à évoquer :

  • En agriculture, l’ADEME a soutenu des opérations comme phytomoins, climagri, l’Agenda 21 dans les lycées agricoles, un état des lieux sur le gaspillage alimentaire (GA) et la méthanisation en milieu agricole (valorisation des déchets organiques), des plateformes de co-compostage,…

  • Certaines entreprises ont été aidées comme Mac Kain, Métarom, Nestlé,…et des opérations groupées de lutte contre le GA sur les grandes et moyennes surfaces (déchets et GA) sont en

  • Une formation de formateurs de la filière économie sociale et familiale au lycée Edouard Gand à Amiens, a été conduite ainsi que deux modules de formation d’initiative locale (FIL) pour les enseignants des collèges et des lycées (en cours d’expérimentation sur l’année 2016-17).

  • D’autres par l’ADEME : opération de foyers-témoins sur la lutte contre le GA dans le bassin creillois, sensibilisation de différents publics à l’alimentation durable par des associations spécialisées (Consom’attitudes, de la Graine à l’assiette, Ecologis, En Savoir plus, ETS,…).

  • Du côté des collectivités, les Territoires Zéro Déchets et Zéro Gaspillage (TZDZG) et les programmes locaux de prévention (PLP) montent des opérations tournées vers le GA, notamment grâce aux chargés de mission financés par l’ADEME.

  • Des Conseils Départementaux (la Somme depuis 2013, l’Oise depuis 2014), le Conseil régional (depuis 2015) ont mis en place des démarches volontaristes de lutte contre le GA.

 

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

A vos marques, prêts, roulez !

October 21, 2016

1/9
Please reload

Posts Récents