avec le soutien de

Échanges pour une Terre Solidaire, 2, rue de l'Ecu / 60700 Pont Sainte Maxence

Le programme PICASOL (Picardie Alimentation Solidarité)

Dans le cadre de l’animation territoriale, Echanges pour une Terre anime, depuis janvier 2015 et jusqu’en juin 2018, le programme Picardie Alimentation Solidarité (PICASOL) qui prend le relai du programme TSAS (Territoire Solidaire pour une Alimentation Saine) qui fut conduit en 2013 et 2014.

 

22/11/2016 Ham-Rencontre professionnelle Solidarité Alimentation

29/11/2016 Stand sur le marché avec les lycéens dans le cadre du forum alimentation et territoire de Ham

Un déploiement sur trois territoires picard

> Secteur de Laon (Aisne) : 

 

Nous travaillons sur le développement d’approvisionnements des organismes de restauration collective issus de l’agriculture locale voire biologique. Cela se traduit par deux grands axes d’action majoritaires, en partenariat avec les agriculteurs, les responsables des services de restauration, les intermédiaires, les élus et les acteurs institutionnels :

 

  • Le renforcement des liens entre producteurs et responsables de services de restauration collective ;

 

  • La diffusion et la mise en synergie des différents dispositifs et initiatives conduits sur le territoire.

> Santerre Haute-Somme-Sud (Somme)

Nous intervenons auprès de l’Association des Services Solidaires du Pays Hamois (A2SPH), en lien avec son épicerie sociale, afin de participer au développement de solidarités alimentaires et promouvoir des comportements alimentaires sains sur le territoire :

  • Le développement de nouveaux approvisionnements pour l’épicerie sociale ;

  • L’élargissement des actions en faveur d’une alimentation saine à l’attention des bénéficiaires : valorisation des produits frais, glanage, cueillette, visites d’exploitations…

  • Sur le plus long terme, il s’agit aussi d’accompagner la réflexion déjà menée par plusieurs acteurs du territoire sur les possibilités d’insertion par le maraichage.

> Pays de Bray (Oise)

Nous travaillons avec la Maison de l’Economie Sociale de Lachapelle-aux-Pôts au renforcement des dynamiques territoriales autour de l’alimentation et de l’agriculture locale. Notre intervention s’organise autour de deux actions :

 

  • L’appui à la structuration de débouchés sur le territoire pour les agriculteurs du secteur, avec notamment une réflexion sur la mise en place d’un magasin de producteurs.

  • L’appui au développement de programmes locaux de formation.

Un programme qui s'inscrit dans le cadre du PNA (Programme National pour l'Agriculture)

En février 2016, Echanges pour une Terre Solidaire a remporté l'appel à projets du Programme National pour l'Alimentation (PNA) du Ministère de l'Agriculture grâce à Picasol. A cette occasion, Claire Tauty,  directrice de l'association et Cédric Burgun, chargé de mission animation territoriale Picasol nous parlent du programme.

Partenaire de l'émergence d'un Conseil Alimentaire Local en Picardie

De juin 2013 à décembre 2015, Echanges pour une Terre Solidaire a été le partenaire local d’Urgenci (réseau international des AMAP) dans la mise en œuvre du projet de Conseil Alimentaire Local en Picardie.

Cette action a pris place dans le cadre du projet européen Hungry for Rights suivant une méthodologie d’animation appliquée dans cinq pays européens. 

 

Le Conseil Alimentaire Local a vocation à être une plate-forme d’échanges, d’information et de concertation entre les différents acteurs des filières alimentaires des territoires : citoyens, agriculteurs, élus…

 

Les objectifs du Conseil Alimentaire Local

Le Conseil Alimentaire Local vise à :

 

  • Valoriser les initiatives locales.

  • Stimuler l’offre et de la demande locales en produits alimentaires locaux et sains ;

  • Renforcer l’implication des collectivités sur les questions agricoles et alimentaires ;

  • Décloisonner les acteurs pour plus de cohérence dans leurs actions ;

 

Une mise en place en 6 phases

La mise en place du Conseil Alimentaire Local se décompose selon les phases suivantes :

 

  • La mobilisation des acteurs du territoire lors de réunions d’information ;

  • Des formations adaptées pour les acteurs motivés (les catalyseurs) : les systèmes alimentaires, le lien alimentation/santé/environnement, le foncier agricole, les circuits-courts, la restauration collective, et les conseils alimentaires ;

  • Le partage d’expériences avec d’autres catalyseurs français et européens ;

  • L'organisation par les catalyseurs de leurs propres groupes de travail thématiques

  • L'organisation de réunions grand public et des conférences-débats sur les thèmes : compostage, jardins et alimentation-santé-environnement (le 11 juin 2014 à Creil avec André Cicolella). 

  • Le lancement du Conseil Alimentaire Local du Sud de l’Oise lors des Assises Alimentaires le 28 novembre 2015 à Nogent-sur-Oise.