avec le soutien de

Échanges pour une Terre Solidaire, 2, rue de l'Ecu / 60700 Pont Sainte Maxence

Mangeons mieux, gaspillons moins.

26 Apr 2016

Faim dans le monde, épuisement des ressources de notre planète, et en France notamment, recours accru à l'aide alimentaire,  dans ce contexte, le gaspillage alimentaire parait d'autant plus absurde...Heureusement, chacun peut agir : moins gaspiller, c’est possible grâce à quelques astuces simples !

 

Un constat alarmant

 

Chaque année, 1 ,3 milliard de tonnes de nourriture sont jetées ou perdues dans le monde. Cela représente plus d’un tiers des aliments produits sur la planète. Rien qu’avec les aliments gaspillés en Europe nous pourrions nourrir un milliard de personne soit l’intégralité des personnes souffrant de malnutrition dans le monde (Source : FAO).

 

Bien sûr, la France n’est pas en reste avec 20 à 30 kg de nourriture jetés par an et par habitant soit 40 à 60 repas par an et par habitant. Au niveau mondial, il y a 54% de gaspillage en "amont ", après récolte et lors du stockage, et 46% en "aval" , lors de la transformation, distribution et consommation. Mais il faut préciser que la part d'aliments gaspillés par le consommateur varie  beaucoup selon des zones du monde: ainsi en Europe, elle représente un pourcentage de 34 % (sur le total des pertes), alors qu'il est de 4% en Afrique sub-saharienne. 

 

 

 

Les conséquences du gaspillage alimentaire.

 

Quand on parle de gaspillage alimentaire, la première chose qui vient à l’esprit ce sont les millions de personnes dans le monde victimes de malnutrition. Sans parler des conséquences de ce gaspillage sur notre environnement.

 

La production alimentaire est source d’émissions de gaz à effet de serre. En France, l’alimentation à elle seule génère 20% de ces émissions; un simple repas équivaut en moyenne à 3 kg de gaz à effets de serre. 
En outre, on l’oublie bien souvent, mais gaspiller de la nourriture revient à gaspiller également de l’eau, ressource qui vient à se faire rare dans certaines régions du globe... Et oui, il faut 1000 litres d’eau pour produire un kilo de farine (arrosage du blé notamment), chaque baguette jetée équivaut donc à une baignoire d’eau !


Enfin,  cette production alimentaire qui a été gaspillée a nécessité aussi l'utilisation du foncier agricole, et en général le recours à des engrais et des pesticides, facteurs d'augmentation de  la pollution de nos sols et de nos rivières.

 

Dernier point mais non des moindres, si on se place d'un point de vue individuel : chaque aliment non gaspillé, c’est quelques euros de plus dans le porte-monnaie, et ça, ce n’est pas de refus.
 

Comment réduire mon gaspillage alimentaire ?

 

Si vous êtes encore là, c’est que je vous ai convaincu. Voici donc quelques astuces pour réduire la quantité de déchets alimentaires dans vos poubelles :

 

> Modifier sa manière d’acheter

- Je prépare une liste de course en fonction de mes besoins (en regardant ce que j’ai dans mon frigo et dans mes placards)

- J’accroche une ardoise dans ma cuisine pour faire une liste de courses en fonction de ce qu’il me manque

- Je revois mes critères esthétiques : je ne boude plus les fruits et légumes qui n’ont pas une forme parfaite

- J’évite d’acheter des produits dont je n’ai pas besoin et qui risquent de finir à la poubelle

 

> Modifier sa manière de conserver

- Je m’intéresse aux indications sur l’emballage (température de conservation, mode de préparation...etc.)

- J’achète un thermomètre afin de m’assurer que mon réfrigérateur refroidit suffisamment

- Je range les produits au bon endroit dans mon réfrigérateur selon les zones de fraîcheur

 

> Modifier sa manière de cuisiner :

- Je ne jette pas systématiquement les produits qui ont dépassé la DLUO (Date limite d’utilisation Optimale)

- Je dose bien les plats que je cuisine pour ne pas accumuler trop de restes dans le réfrigérateur

- Je cuisine les restes et même les fanes de légumes !

 

> Et pourquoi pas...

- J’installe un composteur chez moi : La pratique du compostage à domicile pourrait permettre d’alléger les services publics de ramassage des ordures de 150 kg de déchets ménagers par foyer et par an (source FAO).

 

Vous voici armé pour faire votre part contre le gaspillage alimentaire. Maintenant, à vous de jouer !

Please reload

Posts à l'affiche

A vos marques, prêts, roulez !

October 21, 2016

1/9
Please reload

Posts Récents